GoPro, De l’extrême à l’émotion : Une nouvelle communauté de héros

 

Qu’est-ce qui est petit, utilisable partout, avec un angle de 180° et filmant en Haute Définition ? Une GoPro bien entendu ! Plus besoin de présenter la marque américaine, lancée en 2005 par Nick Woodman et aujourd’hui valorisée à 2,25 milliards de dollars. Entre Kelly Slater, champion du monde de surf, sur les plus belles vagues de la planète, ou encore Matthias Giraud, skieur de l’extrême, filant entre les avalanches et les chutes libre ; de nombreux ambassadeurs véhiculent l’image de marque GoPro aux quatre coins de la planète, dans des disciplines toutes plus extrêmes les unes que les autres. « Be a Hero », le slogan emblématique de l’enseigne : voilà ce que ces amoureux du risque revendiquent pour la marque. Mais depuis quelques temps, la jeune entreprise devenue firme multinationale, élargit sa cible de communication.

Le storytelling : l’arme de GoPro

En moins de 10 ans, GoPro a développé une immense communauté d’utilisateurs. Grâce à leur caméra embarquée, ces derniers réalisent avec fierté de courtes vidéos et partagent leurs exploits. Des vidéos atypiques avec une qualité extraordinaire, voilà qui a de quoi assurer une visibilité maximale à la marque. Le produit génère des images fortes, belles, utilisables quasiment en l’état, d’où des coûts marketing considérablement plus bas. Gros plans de surfeurs en mouvement, eau traversée par des rayons lumineux divins, angles improbables et dubstep : le « mix » GoPro devient alors une esthétique et même un véritable code. Dernièrement, GoPro a réussi son pari, celui de démocratiser le contenu professionnel. La caméra s’invite dans tous les foyers, filmant toutes expériences de vie, marquante ou non d’ailleurs ! L’entreprise utilise alors les plus belles de ces dernières pour promouvoir ses produits via des clips diffusés sur sa chaîne youtube, dans le but de mettre en image son slogan. « Be a Hero » est désormais à la portée de tous. En alternant subtilement les contenus amateurs et professionnels, GoPro fait toujours autant rêver et EN PLUS, rend ces rêves réalisables.


En route vers l’émotion !

L’héroïsme se trouve désormais dans l’émotion. Pas encore convaincus ? Vous vous dites que GoPro n’a pas l’étoffe des grands ? Août 2013, un incendie se déclare dans un pavillon de la banlieue de Los Angeles. Un des pompiers qui intervient est équipé d’une GoPro. Malgré la visibilité réduite, il découvre le corps inerte d’un chaton. La Gopro nous plonge, haletants, dans ce sauvetage improvisé : d’interminables secondes pendant lesquelles le pompier dispense les gestes des premiers secours à l’animal…qui finit par se réveiller et, pantelant, se laisse câliner par son sauveur! Certains diront que GoPro s’éloigne de ses valeurs… Que nenni ! En passant du sport extrême à l’émotion extrême, la marque nous rend totalement addicts !
 

Aline Her, Oriane Lafin, Emeric Roulic, Anaelle Sorba et Antoine Vignon

Master 2 MPC – Management de la marque.
IAE de Paris, Université  Paris 1, Panthéon-Sorbonne