SEB SELONGEY ! Une identité unique au sein de Groupe SEB

« Ah! Vous allez travailler à la SEB ?! »
C’est ce que m’a dit le chauffeur du car n°31 lorsque j’y suis montée la première fois que je me dirigeais vers le siège bourguignon du leader mondial du petit électroménager. Un peu comme un jour de rentrée des classes, bien habillée et avec mon cartable neuf, j’ai tiqué sur le « la ». On ne dit pas juste SEB ici ? Il se retourne, me dévisage et ajoute :
« Vous travaillez dans l’administratif, vous, non? »
Ah l’administratif ! un mot qui en dit long sur ce que SEB représente dans la région. L’administratif, ce sont toutes ces personnes qui ne constituent pas le coeur de ce qu’est SEB pour la Côte d’Or : la fabrication des cocottes.


Car sans le savoir, je m’apprêtais à intégrer le site industriel de LA SEB, c’est-à-dire la « Société d’Emboutissage de Bourgogne », fondée en 1857 à Selongey (petit village de 2 000 habitants, vous ne connaissez pas, et c’est normal) qui inventa en 1953 la Cocotte-Minute, haut fait d’armes devenu fierté locale.

J’allais le découvrir rapidement, mais SEB à Selongey, ça n’est pas le Groupe SEB. Ici, SEB se vit au rythme des presses à emboutir l’inox que l’on entend dans tout le village, avec la fierté de fabriquer un produit presque incassable et incontournable dans les cuisines françaises.
Cette histoire industrielle, propre à Selongey, se ressent sur tout le site, entre le journal local « À toute vapeur », les portraits de famille dans la cafétéria, la fresque représentant Saint-Éloi, saint patron des chaudronniers dans le couloir qui y mène et jusque dans la façade, en inox - comme les cocottes.
Mais arrivée au deuxième étage des bureaux, au milieu de ces gens de l’administratif, bien éloignés des problématiques de l’usine de cocottes, la force de l’identité de LA SEB semble s’estomper. Pas plus attachés au Groupe que les travailleurs à la chaîne ; au marketing, on vit le produit.
Dans les bureaux des chefs de produits, pas de produits dérivés liés aux marques, mais bien une tasse « I <3Actifry », la célèbre friteuse qui n’a besoin que d’une cuillère d’huile. Fameuse, cette cuillère, l’équipe en charge du produit en a même fait une sculpture qu’ils exposent dans leur bureau.
Pour les personnes du marketing, c’est le produit qui compte. Le Cookeo, qu’il soit vendu Moulinex en France, Tefal en Angleterre ou T-Fal en Asie, ça reste le Cookeo, et c’est lui qui lie les personnes travaillant dessus. On améliore ses performances, on lui crée des variations de couleurs, mais on ne se pose jamais la question de savoir s’il est plus attaché aux valeurs de Moulinex ou Tefal - détaillées dans un obscur brand book datant d’il y a quelques années, oublié au fond des tiroirs.
Alors entre la cocotte et les produits « de l’électronique culinaire », les gens de Selongey affichent et revendiquent leur indépendance par rapport au Groupe et à l’image formelle et bureaucratique qu’ils s’en font.
Qu’on y presse les mêmes cocottes depuis 50 ans ou qu’on y invente les produits de demain, on vit à Selongey ce SEB qui nous est propre, qui nous lie et qui aurait presque un goût de liberté.

 

ROUAUX Julia